Portrait Collaborateur : Florent, ingénieur commercial grands comptes

Challenges, autonomie et la possibilité d’élargir ses horizons en changeant de métier : découvrez le parcours de Florent.

 

Je travaillais dans une entreprise de transports et logistique comme gestionnaire d’un portefeuille clients, mais je voulais acquérir plus d’expérience professionnelle alors j’en suis parti. Je connaissais Cegid de nom et lorsque j’ai vu une offre pour un poste de responsable crédit client, j’ai postulé et ai été pris en 2005.

Le monde de l’édition de logiciels me semblait intéressant et je voulais rejoindre un groupe qui me permettrait d’avoir des passerelles entre les métiers, d’élargir mes horizons. Sans compter que la taille de l’entreprise, sa croissance, les possibilités de développement en interne que j’y voyais m’ont motivé.

 

 

 

En 2008, ma responsable a décidé de changé de poste. Ayant fait part de mon intérêt pour un poste de management lors de mes différents entretiens professionnels,   on m’a proposé son poste avec des formations adaptées. Je suis devenu crédit manager, à la tête d’une équipe de 10 personnes. Pour moi qui n’avais pas d’expérience en management, ce poste représentait un gros challenge et m’a permis de prendre de la hauteur. J’ai aussi eu la chance de travailler avec des personnes qui connaissaient mes envies, qui m’ont bien encadré et laissé beaucoup d’autonomie.

 

Il était organisé de nombreuses réunions avec les directeurs commerciaux afin de suivre les créances au travers des déploiements en cours. Ces échanges m’ont donné une vision différente sur mon métier  et au fil du temps, je ressentais de plus en plus le besoin de mieux comprendre le travail effectué en amont par les équipes commerciales.

J’avais tout simplement envie de me lancer dans ce métier. Me situer en « amont de la chaine », au cœur de la relation client.

J’ai bénéficié de passerelles entre deux secteurs qui n’ont rien à voir.”

 

Je n’avais aucun diplôme ou expérience en commerce. Il fallait que je sois certain que le métier me plairait, mais aussi que je puisse prouver mes compétences. J’ai donc suivi une formation en école de commerce. Les cours se déroulaient en parallèle de mon travail, toutes les deux semaines, les vendredis et samedis.

Après l’obtention de mon diplôme, j’ai été pris comme ingénieur commercial chez Cegid Public. J’avais envie de bouger, d’aller sur le terrain au contact des clients.

 

Après 3 ans d’expériences j’ai évolué en 2017 sur un poste d’ingénieur commercial grands comptes, toujours chez Cegid Public. Je me plais à ce poste. Les semaines ne se ressemblent pas, le rythme est intense. J’aime le fait d’avoir un objectif à atteindre à la fin de l’année et d’être en autonomie pour le réaliser.

 

Je pense qu’il faut évoluer dans son métier, faire le point, avoir des challenges à relever. C’est en étant curieux que l’on gagne en compétences ! Je me suis donné les moyens d’y arriver et aujourd’hui, je peux dire que je ne me suis pas trompé. En rejoignant un groupe comme Cegid, j’ai pu bénéficier de passerelles entre des métiers qui n’ont rien à voir, ce qui n’aurait pas été possible ailleurs.

 

Pour rejoindre l’aventure Cegid : c’est par !

Publié le 19 octobre 2017
Retour à l'accueil du blog