Portrait Collaborateur : Marion, chef de produit SaaS

Après plusieurs années en tant que commerciale, Marion a complètement changé de métier pour travailler sur des missions variées et un sujet en pleine croissance. Découvrez son parcours.

 

J’étais commerciale dans la grande distribution, toujours sur la route, mais ce rythme de vie ne me convenait plus et je cherchais à changer de poste. Je connaissais Cegid, je voyais que la manière d’y travailler pouvait me convenir, ce qui m’a incité à postuler.

 

J’ai été embauchée sur un poste de commercial sédentaire en 2011 : j’avais en charge un parc de clients à qui je proposais des solutions de finances, de fiscalité et de RH.
J’avais une réelle mission de commerciale sans être sur le terrain. Il ne s’agissait pas de phoning ou de prise de rendez-vous. J’avais la responsabilité d’un parc client, avec des objectifs importants, qui impliquent de connaître ses clients et de savoir qualifier des projets.

 

Du commercial au suivi de projets SaaS

 

J’ai fait mes études en école de commerce, avec une spécialisation en marketing, accompagnés de stages en tant que chef de produit et j’avais envie de retourner sur ce type de poste, de retrouver des missions plus variées.

En sortie d’études, trouver un emploi dans ce secteur est difficile. Au sein d’une grande structure comme Cegid, l’évolution en interne offre plus de chances. Par curiosité, je suis allée voir les postes proposés au premier forum dédié à la mobilité interne organisé par Cegid. Un poste de chef de produit SaaS, qui correspondait à ce vers quoi je voulais évoluer, était ouvert. En 2013, je prenais ce poste, que j’occupe toujours.

 

 

 

« Varier les missions sans changer d’entreprise. »

 

 

 

La diversité des missions me plaît : beaucoup de suivi de projet, du marketing, de la communication… Ce poste est complexe : je travaille de manière transversale, avec beaucoup d’interlocuteurs au sein des différents business units (BU) du groupe. Je suis montée en compétences au fur et à mesure. Au départ, je remplissais des missions plus génériques, qui demandaient moins de connaissances techniques puis j’ai pris des missions de plus en plus complexes. Au quotidien, mon rôle est de faire le lien entre les BU, ayant une offre à mettre en SaaS, et les équipes techniques du SaaS.  Je travaille également beaucoup sur l’amélioration continue de nos processus.

 

Le SaaS est le futur de Cegid, nous avons donc de nombreux challenges à relever : accélérer l’industrialisation de nos processus, proposer une plus grande couverture mondiale, maintenir notre fort niveau de sécurité… . En 4 ans, j’ai vu les équipes évoluer, se structurer, travailler sur de projets de plus en plus importants, comme en ce moment le cloud mondial.

 

Pour ce poste, Il faut être autonome, force de proposition, toujours avoir un coup d’avance par rapport à ce que l’on nous demande. C’est là tout l’enjeu, mais aussi toute la difficulté !

 

Publié le 8 septembre 2017
Retour à l'accueil du blog